Allaiter et travailler, est-ce vraiment compatible?

Allaiter est pour moi indissociable de ma vision de la maternité, mais travailler est important pour ma vie de femme. Alors comment réussir à allier les deux?

Lorsque je suis tombée enceinte de MllePanda c’était pour moi une évidence. Je l’allaiterai. Enfin, c’est ce que je voulais et j’espérais au plus haut point pouvoir le faire, tout en gardant à l’esprit que cela ne pouvait pas être certain (en cas de problème médical important etc).

Je me moquais de ce que pouvait dire les gens (et dieu sait qu’ils en ont à dire). Et, même si parfois leurs conseils/avis étaient lourds, je savais au fond de moi que c’est ce que je voulais et ce qu’il y avait de mieux pour Mlle comme pour moi (Là encore aucun jugement sur les biberonnantes, comme je dis toujours : Mieux vaut un biberon donné avec amour qu’un sein sans envie, le bébé le ressent et cela n’a rien de bénéfique ni pour la mère, ni pour bébé).

L’aventure lactée avec MllePanda aura duré 10 mois (elle a pris mon sein la dernière fois le jour de ses 10 mois). Ce fut une superbe aventure pour moi (pour elle aussi je pense mais je ne peux pas parler à sa place et apparemment elle ne se souvient pas de grand chose de cette époque là). 10 mois que j’aurai bien prolongé mais ma reprise professionnelle au 9 mois de Mlle et son goût pour la nourriture de grand ont eu raison de notre allaitement. Lire la suite

Dépression prénatale et si j’ouvrais les yeux.

(Billet perso, sans relecture, sans correction orthographique, sans même faire un visuel. Juste mes mots).

On parle souvent de dépression postnatale, de baby blues de burn out post partum, mais la dépression prénatale est peu connue voir tabou.

Bah oui, pourquoi être dépressive lorsque la plus belle chose au monde vous arrive.

Pendant longtemps certain on même pensé que les hormones de la grossesse protégeaient les mères de l’état dépressif.

On peut accepter, tolérer, comprendre qu’une future mère puisse faire une dépression prénatale lorsque les conditions de la grossesse ne sont pas favorables: grossesse pathologique, grossesse en solo, dépression pré grossesse, grossesse non désirée…

Mais lorsque dans l’absolu tous les voyants sont au vert et que la grossesse est désirée… Comment accepter cet état.
Lire la suite

J’aime être enceinte. Ou pas!

Cela fait des années maintenant (plus de 10 ans) que j’attendais qu’une chose. Devenir maman, mais aussi et surtout, être enceinte.

Dès que je voyais ses bidons tous ronds, je fondais littéralement. J’espérais voir mon ventre s’arrondir à mon tour et sentir ses petits coucous en moi.

Après avoir rencontré PapaPanda et su très rapidement que c’était LUI, nous avons commencé à parler bébé. Et quand, il y a 4 ans, je découvre ma grossesse, malgré le fait que les circonstances n’étaient pas les meilleures (PapaPanda venait de partir 5 jours avant en mission pour 5 mois et demi), j’étais heureuse. J’attendais, NOUS attendions, ce moment depuis longtemps.

Même si je n’ai pas autant savouré ma grossesse que je l’aurai voulu par culpabilité de la vivre presque sans PapaPanda, ce fût une grossesse géniale.
Lire la suite

Donne moi ta liste que… J’en fasse rien en fait.

Durant ma première grossesse, les gens n’avaient de cesse de nous demander la liste de naissance de MllePanda. Sauf que, après avoir un peu regardé les prix des choses dont nous avions besoin, c’était comment dire… Inconcevable pour nous de prendre du neuf, vu les prix pratiqués bien souvent sur certains produits.

Nous travaillons et gérons notre budget au mieux pour ne manquer de rien, mais nous sommes loin de pouvoir faire des extras ++ ou nous permettre de ne pas faire attention. Nous aimons donc beaucoup la récup et l’occasion (j’en avais parlé Ici avec mon article sur Colorissimômes), même si parfois un peu de neuf nous fait plaisir aussi lol. Mais lorsque cela est possible, autant économiser pour un super produit d’occasion plutôt que de mettre le même prix dans un produit neuf mais bas de gamme.

Nous avons donc décidé de nous débrouiller, de chercher de l’occasion, de récupérer un max de choses de nos proches etc. L’essentiel était géré par nous et ceux qui voulaient participer, offraient ce qu’ils voulaient (cadeaux, argent…).
Lire la suite

MiniPanda, fille ou garçon ? La découverte.

Pour avoir un enfant, il faut avoir de la patience. Beaucoup de patience…

Et ça commence tôt, dès le moment même où l’on envisage cette grossesse. L’attente d’avoir la chance de voir ce + apparaître enfin sur le test.

L’attente de la confirmation que cette grossesse s’annonce bien et entendre son petit cœur pour la première fois.

Puis attendre de voir son ventre s’arrondir, sentir ses premiers petits coups, jusqu’à la découverte de sa petite bouille le jour de la rencontre tant attendue. Et une fois que bébé enfin là, il va encore en falloir de la patience avec ce petit bout, beaucoup de patience…
Lire la suite

Les joies (ou pas) de la grossesse

Les joies de la grossesse. Cette jolie formule est souvent employée de manière plutôt ironique lorsque, une future maman (pour la première fois ou non) a le “malheur” de se plaindre de certains désagréments dû à son état.

Je dis malheur car pour beaucoup, on l’a choisi (la plupart du temps), on l’a voulu (aussi), on l’a attendu ce moment (parfois très looooooongtemps), on savait plus ou moins à quoi s’attendre donc on n’a pas le droit de faire autre chose que de se réjouir .
Lire la suite

Une dose d’amour en plus

Et oui, voici encore un article qui va parler d’amour. C’est super original hein pour la saint Valentin.

Bah quoi, je suis une blogueuse donc je suis un peu l’atmosphère ambiante (non désolée je ne parlerai pas de Pandacraft dans cet article Lol).
Étant un peu en perte de régime en ce moment (pour ne pas dire en prise de poids) vis-à-vis du blog (merci la fatigue et Netflix), il me fallait bien un tel thème pour arriver à vous écrire…

En effet, vous avez dû le remarquer, je ne poste pas beaucoup en ce moment. Ni ici, ni même sur ma page Facebook… Je vous rassure je vous aime toujours. Je suis juste fatiguée.

Mais non, ce n’est pas vous qui m’épuise (même si le blogging est un réel travail, mais il ne faut pas oublier que à côté je bosse 41h15 par semaine, j’ai une fille de 3 ans, un chéri, une maison… Bon OK je n’ai plus de vie sociale mais quand même lol c’est fatigant tout ça…

Puis bon, il faut avouer que je n’ai peut être pas été hyper honnête avec vous. Et si vous me connaissez un peu vous devez vous douter que ne pas être 100% moi-même avec vous m’a pesé.
Alors en ce jour de l’amour (même si il n’y à pas de jour pour s’aimer), je me suis dit qu’il était tant d’arrêter de vous faire des cachotteries…
Lire la suite

Cette envie qui me détruit (et me rend méchante)

J’ai envie de poser ça là à chaud. Je ne sais pas si je le publierai ou si je le garderai pour moi mais il faut que ça sorte. Cela sera sûrement confus, brouillon et peut être un peu vulgaire mais tant pis.

Je me déteste de vous détester. Je ne supporte plus de voir ce bonheur s’afficher sur la toile et chez les autres. Jusque là,  j’arrivais à me réjouir de ses belles annonces, de voir ces bidons ronds partout, de participer aux listes de naissance de mes copinautes. Jusque là j’arrivais à retenir mes larmes chaque fois que je voyais un bébé et où que je voyais ma fille s’occuper de son poupon telle une grande sœur. Jusque là j’arrivais à me dire “ta gueule, tu n’as pas à te plaindre, toi tu as déjà une petite fille magnifique alors que certaines galèrent sans savoir si elles arriveront à en avoir 1 un jour”.
Lire la suite