Les clés d’un allaitement réussi

Et oui, aujourd’hui encore je vais vous parler allaitement, mais Mesdames les Biberonnantes vous pouvez rester et lire aussi car cela vous concerne aussi (et non pas pour dire que le Biberon c’est mal, que le sein c’est mieux, je vous rassure).

Pourquoi parler encore d’allaitement. Bah, tout simplement car je suis en plein dedans depuis presque 4 mois pour la deuxième fois (je rappelle que j’ai allaité MllePanda 10 mois).

Aujourd’hui, je vais vous donner MES clés pour un allaitement réussi.
Je ne suis pas une Pro et je ne fais pas partie du corps médical. Je ne suis pas une conseillère en lactation certifiées IBCLC (IBCLC est le sigle de International Board Certified Lactation Consultant), ni même la mère de X enfants allaités + de 2 ans.

Je suis juste une maman, comme vous, mère de 2 enfants qui a réussi une jolie petite aventure lactée avec MllePanda malgré mes erreurs (et qui en a appris beaucoup). Lire la suite

Allaiter et travailler, est-ce vraiment compatible?

Allaiter est pour moi indissociable de ma vision de la maternité, mais travailler est important pour ma vie de femme. Alors comment réussir à allier les deux?

Lorsque je suis tombée enceinte de MllePanda c’était pour moi une évidence. Je l’allaiterai. Enfin, c’est ce que je voulais et j’espérais au plus haut point pouvoir le faire, tout en gardant à l’esprit que cela ne pouvait pas être certain (en cas de problème médical important etc).

Je me moquais de ce que pouvait dire les gens (et dieu sait qu’ils en ont à dire). Et, même si parfois leurs conseils/avis étaient lourds, je savais au fond de moi que c’est ce que je voulais et ce qu’il y avait de mieux pour Mlle comme pour moi (Là encore aucun jugement sur les biberonnantes, comme je dis toujours : Mieux vaut un biberon donné avec amour qu’un sein sans envie, le bébé le ressent et cela n’a rien de bénéfique ni pour la mère, ni pour bébé).

L’aventure lactée avec MllePanda aura duré 10 mois (elle a pris mon sein la dernière fois le jour de ses 10 mois). Ce fut une superbe aventure pour moi (pour elle aussi je pense mais je ne peux pas parler à sa place et apparemment elle ne se souvient pas de grand chose de cette époque là). 10 mois que j’aurai bien prolongé mais ma reprise professionnelle au 9 mois de Mlle et son goût pour la nourriture de grand ont eu raison de notre allaitement. Lire la suite

Je n’ai plus envie de passer du temps avec elle

Je me déteste quand je me vois écrire ça et pourtant c’est ce que je ressens depuis quelques temps.

Je n’ai plus envie de passer du temps avec elle. De lui consacrer du temps, de m’épuiser à essayer de tout gérer et de faire au mieux pour elle.

Je sais que c’est difficile pour elle. Qu’elle n’a pas encore 4 ans et que c’est compliqué pour elle de gérer ses émotions, de devoir “subir” notre décision d’avoir un deuxième enfant. Lire la suite

De Maman à Mum Of 2, le bonheur qui rend fou.

Devenir parents est une des étapes les plus importantes dans la vie. Et pas la plus facile, soyons honnête.

Changement de vie, de priorités, ne plus vivre seulement pour soi mais pour un petit être. Les interrogations sont nombreuses et il n’y a pas de mode d’emploi pré-établi. On apprend jours après jours à être parents, de bons parents, avec son lot de réussites mais aussi de ratés.

Puis un jour, on a l’impression d’y être arrivée. On a l’impression que tout roule enfin et que l’on a trouvé notre rythme de croisière. Et c’est là, que l’envie d’un deuxième arrive. On est un peu maso je pense.
Lire la suite

2018, quand la normalité n’est plus naturelle

À l’heure des nouvelles technologies, d’internet et des réseaux sociaux ouvrant les gens au monde et face à tant de possibilités de découverte, l’ouverture d’esprit devrait être à son maximum. Pourtant ,j’ai l’impression que les êtres humains n’ont jamais été aussi peu connectés entre eux (ont-ils oublié d’activité leur Bluetooth ?).

4 semaines que nous sommes 4… 4 semaines que nous baignons dans le bonheur et pourtant une part de moi se sens mal.
Lire la suite

Dépression prénatale et si j’ouvrais les yeux.

(Billet perso, sans relecture, sans correction orthographique, sans même faire un visuel. Juste mes mots).

On parle souvent de dépression postnatale, de baby blues de burn out post partum, mais la dépression prénatale est peu connue voir tabou.

Bah oui, pourquoi être dépressive lorsque la plus belle chose au monde vous arrive.

Pendant longtemps certain on même pensé que les hormones de la grossesse protégeaient les mères de l’état dépressif.

On peut accepter, tolérer, comprendre qu’une future mère puisse faire une dépression prénatale lorsque les conditions de la grossesse ne sont pas favorables: grossesse pathologique, grossesse en solo, dépression pré grossesse, grossesse non désirée…

Mais lorsque dans l’absolu tous les voyants sont au vert et que la grossesse est désirée… Comment accepter cet état.
Lire la suite

Et le Terrible Three, on en parle?

Terrible Three

Le Terrible Two, le Terrible Two… Ah ça on en parle. Beaucoup même. Que ce soit dans les magazines, sur les blogs, dans la vie de tous les jours, on nous prévient que cette phase de crises est une période charnière où l’enfant commence à affirmer son “MOI”.

Alors ouep, c’est top hein. L’enfant prend conscience qu’il est un être à part entière capable de faire des choix et de prendre ses propres décisions. Notre enfant grandit et comme toujours nous en sommes fiers même si cela veut dire que ce ne sera pas facile tous les jours.
Lire la suite

J’ai eu peur et j’ai gueulé au lieu de la réconforter

Être mère est la plus belle chose du monde mais aussi la plus difficile à mes yeux. Enfanter dans l’absolu n’est pas difficile en soit , mais être une maman, LA maman que l’on voudrait être c’est ça qui est compliqué.

La société actuelle nous met une pression de fou (mais ça c’est pas nouveau) et ce dans tous les domaines. Depuis quelques années, le poids se pose particulièrement sur la parentalité. Les mentalités évoluent, les façons de faire aussi mais au lieu de nous tirer vers le haut cela bien souvent nous enfonce plus qu’autre chose. Au lieu de nous aider à nous améliorer, ce monde appuie là où ça fait mal, ou plutôt là où ON fait mal.

Et pourtant, nous n’avons pas besoin de ça, car franchement nous avons tendance à nous mettre assez la pression nous même pour être de bonnes mères. De meilleures mères. Cette pression que l’on s’auto-inflige dans l’espoir de nous améliorer, ne nous aide pas tant que ça en fait. Je pense même que moi, elle m’enfonce.

Et hier, j’ai craqué.

Lire la suite

Si j’avais su… Je serai aller dormir.

Entre mes 15 et mes 25ans, j’ai enchaîné les nuits blanches et les nuits de 3 ou 4h de sommeil (et sans ressembler à un Panda le lendemain, non, non je pétais même la forme hein!).

À cette époque, c’était un choix… Ouep, je sais, dit comme ça maintenant, ça fait très masochiste lol “Je faisais le choix de ne pas dormir”… Put*** mais ma petite, si tu savais ce que tu rates!!!!

J’avais une vie super animée. Ouep, ouep je te jure, je sortais tous les soirs ou presque. Mais bon, pas spécialement en boite de nuit (Night-Club/Discothèque) ou en big soirée/Teuf. Bien souvent on se faisait des soirées calées chez des potes devant des films ou à discuter de tout et de rien, des virées nocturnes sur la plage ou des soirées belote/rami avec une bonne bouteille avec les parents de mes amis (bon ok on était déjà vieux avant l’heure, mais franchement nous passions de super soirées lol).
Lire la suite