Diversification et Allaitement: quand commencer?

Au cours des précédentes décennies ou selon les praticiens rencontrés le discours sur la diversification alimentaire de bébé change.

Difficile, une fois de plus lorsque l’on est jeune parent, de savoir à quoi et à qui se fier, d’autant plus que les 3/4 de ses indications, ne distinguent pas les bébés allaités de ceux nourris au biberon avec du lait maternisé (et non maternel).

4 mois, 6 mois, nombre de repas fixes par jours, rythme imposé etc etc etc, tant de choses qui différent selon les enfants mais surtout selon leur alimentation de base (Lait maternel ou Lait maternisé).

J’entends souvent dire qu’il faut commencer à diversifier à 4 mois. C’est FAUX! Lire la suite

Et si on sautait le pas avec les couches lavables Bambino Mio.

L’idée de passer aux couches lavables me trotte dans la tête depuis MllePanda.

Devenir Maman m’a donné envie d’un retour à des choses plus naturelles. J’utilise très peu de produits que ce soit pour moi ou pour les petits (liniments, savon d’alep et ma Chantilly By JLS et voilà tout). J’essaie d’entrer dans une démarche plus éco-responsable tendant vers le Zéro Déchet (même si je sais que j’en suis très loin, je le fais à mon petit niveau). Alors pourquoi ne pas passer aux couches lavables?

Pour Mlle, cette envie est venue sur le tard suite à toutes les polémiques sur les couches jetables cracra (oui, avant j’avoue que cela ne m’avait même pas traversé l’esprit). L’âge de la propreté étant proche, je me suis dit que cela ne valait pas vraiment le coup d’investir, surtout que j’avais la chance d’utiliser des couches jetables apparemment clean pour elle.

Car oui, les couches lavables c’est un investissement malgré tout. Il se rentabilise 1000 fois sur le long terme mais pour démarrer c’est une somme d’un coup (contrairement aux jetables que tu peux acheter paquet par paquet, là il te faut tout de même un minimum de base pour pouvoir tourner).

Et si cela ne nous convient pas, même si le marché de la revente d’occasion des couches lavables marche bien, j’avoue que la perte financière reste un frein.

Lire la suite

Ma petite victoire sur sa crise

Les crises, ça s’en va et ça revient et bien sûr jamais au bon moment.
Les colères de MllePanda sont plus rares, même si sa période d’opposition elle est belle et bien toujours là et épuisante.
D’ailleurs, hier j’étais tellement crevée que je ne vous ai même pas raconté ma petite victoire personnelle, ni ici et même pas sur MA PAGE Facebook .
 
Hier, et surtout hier après midi ça a été compliqué pour moi mais surtout pour MllePanda qui a du se faire, faire une prise de sang.
 
Bien sur pleurs et cris ont été au rendez-vous et c’était justifié. Enfin, jusqu’à un certain niveau.

Lire la suite

Les clés d’un allaitement réussi

Et oui, aujourd’hui encore je vais vous parler allaitement, mais Mesdames les Biberonnantes vous pouvez rester et lire aussi car cela vous concerne aussi (et non pas pour dire que le Biberon c’est mal, que le sein c’est mieux, je vous rassure).

Pourquoi parler encore d’allaitement. Bah, tout simplement car je suis en plein dedans depuis presque 4 mois pour la deuxième fois (je rappelle que j’ai allaité MllePanda 10 mois).

Aujourd’hui, je vais vous donner MES clés pour un allaitement réussi.
Je ne suis pas une Pro et je ne fais pas partie du corps médical. Je ne suis pas une conseillère en lactation certifiées IBCLC (IBCLC est le sigle de International Board Certified Lactation Consultant), ni même la mère de X enfants allaités + de 2 ans.

Je suis juste une maman, comme vous, mère de 2 enfants qui a réussi une jolie petite aventure lactée avec MllePanda malgré mes erreurs (et qui en a appris beaucoup). Lire la suite

Allaiter et travailler, est-ce vraiment compatible?

Allaiter est pour moi indissociable de ma vision de la maternité, mais travailler est important pour ma vie de femme. Alors comment réussir à allier les deux?

Lorsque je suis tombée enceinte de MllePanda c’était pour moi une évidence. Je l’allaiterai. Enfin, c’est ce que je voulais et j’espérais au plus haut point pouvoir le faire, tout en gardant à l’esprit que cela ne pouvait pas être certain (en cas de problème médical important etc).

Je me moquais de ce que pouvait dire les gens (et dieu sait qu’ils en ont à dire). Et, même si parfois leurs conseils/avis étaient lourds, je savais au fond de moi que c’est ce que je voulais et ce qu’il y avait de mieux pour Mlle comme pour moi (Là encore aucun jugement sur les biberonnantes, comme je dis toujours : Mieux vaut un biberon donné avec amour qu’un sein sans envie, le bébé le ressent et cela n’a rien de bénéfique ni pour la mère, ni pour bébé).

L’aventure lactée avec MllePanda aura duré 10 mois (elle a pris mon sein la dernière fois le jour de ses 10 mois). Ce fut une superbe aventure pour moi (pour elle aussi je pense mais je ne peux pas parler à sa place et apparemment elle ne se souvient pas de grand chose de cette époque là). 10 mois que j’aurai bien prolongé mais ma reprise professionnelle au 9 mois de Mlle et son goût pour la nourriture de grand ont eu raison de notre allaitement. Lire la suite

Je n’ai plus envie de passer du temps avec elle

Je me déteste quand je me vois écrire ça et pourtant c’est ce que je ressens depuis quelques temps.

Je n’ai plus envie de passer du temps avec elle. De lui consacrer du temps, de m’épuiser à essayer de tout gérer et de faire au mieux pour elle.

Je sais que c’est difficile pour elle. Qu’elle n’a pas encore 4 ans et que c’est compliqué pour elle de gérer ses émotions, de devoir “subir” notre décision d’avoir un deuxième enfant. Lire la suite

De Maman à Mum Of 2, le bonheur qui rend fou.

Devenir parents est une des étapes les plus importantes dans la vie. Et pas la plus facile, soyons honnête.

Changement de vie, de priorités, ne plus vivre seulement pour soi mais pour un petit être. Les interrogations sont nombreuses et il n’y a pas de mode d’emploi pré-établi. On apprend jours après jours à être parents, de bons parents, avec son lot de réussites mais aussi de ratés.

Puis un jour, on a l’impression d’y être arrivée. On a l’impression que tout roule enfin et que l’on a trouvé notre rythme de croisière. Et c’est là, que l’envie d’un deuxième arrive. On est un peu maso je pense.
Lire la suite

2018, quand la normalité n’est plus naturelle

À l’heure des nouvelles technologies, d’internet et des réseaux sociaux ouvrant les gens au monde et face à tant de possibilités de découverte, l’ouverture d’esprit devrait être à son maximum. Pourtant ,j’ai l’impression que les êtres humains n’ont jamais été aussi peu connectés entre eux (ont-ils oublié d’activité leur Bluetooth ?).

4 semaines que nous sommes 4… 4 semaines que nous baignons dans le bonheur et pourtant une part de moi se sens mal.
Lire la suite

Dépression prénatale et si j’ouvrais les yeux.

(Billet perso, sans relecture, sans correction orthographique, sans même faire un visuel. Juste mes mots).

On parle souvent de dépression postnatale, de baby blues de burn out post partum, mais la dépression prénatale est peu connue voir tabou.

Bah oui, pourquoi être dépressive lorsque la plus belle chose au monde vous arrive.

Pendant longtemps certain on même pensé que les hormones de la grossesse protégeaient les mères de l’état dépressif.

On peut accepter, tolérer, comprendre qu’une future mère puisse faire une dépression prénatale lorsque les conditions de la grossesse ne sont pas favorables: grossesse pathologique, grossesse en solo, dépression pré grossesse, grossesse non désirée…

Mais lorsque dans l’absolu tous les voyants sont au vert et que la grossesse est désirée… Comment accepter cet état.
Lire la suite