Et si on sautait le pas avec les couches lavables Bambino Mio.

L’idée de passer aux couches lavables me trotte dans la tête depuis MllePanda.

Devenir Maman m’a donné envie d’un retour à des choses plus naturelles. J’utilise très peu de produits que ce soit pour moi ou pour les petits (liniments, savon d’alep et ma Chantilly By JLS et voilà tout). J’essaie d’entrer dans une démarche plus éco-responsable tendant vers le Zéro Déchet (même si je sais que j’en suis très loin, je le fais à mon petit niveau). Alors pourquoi ne pas passer aux couches lavables?

Pour Mlle, cette envie est venue sur le tard suite à toutes les polémiques sur les couches jetables cracra (oui, avant j’avoue que cela ne m’avait même pas traversé l’esprit). L’âge de la propreté étant proche, je me suis dit que cela ne valait pas vraiment le coup d’investir, surtout que j’avais la chance d’utiliser des couches jetables apparemment clean pour elle.

Car oui, les couches lavables c’est un investissement malgré tout. Il se rentabilise 1000 fois sur le long terme mais pour démarrer c’est une somme d’un coup (contrairement aux jetables que tu peux acheter paquet par paquet, là il te faut tout de même un minimum de base pour pouvoir tourner).

Et si cela ne nous convient pas, même si le marché de la revente d’occasion des couches lavables marche bien, j’avoue que la perte financière reste un frein.

Malgré tout cela, cette envie ne m’a pas quitté, et il y a quelques semaines, j’ai demandé sur mon compte Facebook ce que vous pensiez des couches lavables/jetables.

Vu votre engouement pour le sujet, j’ai la chance aujourd’hui, de pouvoir tester les lavables afin de me faire ma propre idée avant d’oser ou non me lancer.

Il existe différents types de couches lavables et il est difficile de savoir ce qui va nous convenir et surtout ce qui va être le plus adapté à bébé.

Pendant ma grossesse, j’avais été séduite par la miosolo de Bambino Mio, lors d’une offre promotionnelle qu’ils avaient fait “Une couche offerte contre paiement seulement des frais de port”. Je m’étais dit – Allez c’est un premier pas pour avoir le produit dans les mains et avoir, peut-être, un coup de coeur.

La miosolo est une couche Toute en Un (TE1), c’est à dire que l’insert est directement intégré dans la couche, ce qui fait que son utilisation se rapproche de celle d’une couche jetable.

Elle est prête à l’utilisation, pas besoin de manipulations, de pliage etc. Il suffit de la mettre sur les fesses de bébé, de bien l’ajuster et c’est parti! Et ce pour longtemps car la couche est évolutive de la naissance à la propreté grâce à un système de pressions permettant de choisir la taille selon la morphologie et l’âge de l’enfant mais aussi grâce à ses scratch qui s’ajustent à la taille.

Elle est à “Usage unique”, c’est à dire qu’il faut la changer totalement à chaque change que ce soit pour un petit pipi comme un gros caca. C’est plus pratique mais il faut donc un stock plus important pour pouvoir faire un roulement et tenir une paire de jours (car oui, si vous ne le saviez pas encore car Bébé n’est pas encore parmi vous, sachez que ces petites têtes blondes toutes mignonnes sont de sacrés boites à … LOL).

La TE1 miosolo à l’extérieur est en Pul un tissu toile enduit imperméable et respirant. Il est tout doux et avec ses motifs il fait un popotin trop choupinet à bébé.

L’intérieur quand à lui est 100% polyester, et se compose d’une poche dans laquelle se positionne l’insert intégré afin qu’il ne bouge pas. L’insert est cousu à la couche mais se sort de la poche pour permettre un lavage plus efficace et un séchage plus rapide.

Pour débuter c’est la couche qui me semble être la plus “facile” à utiliser pour commencer la transition. On verra dans quelques jours ce que j’en pense.

Bambino Mio propose également la miosoft, qui cette fois n’est pas une Toute en Un mais une Toute en Deux (TE2), c’est à dire qu’elle se compose de couches absorbantes et d’une sur-couche en Pul dans laquelle on doit plier la couche.

C’est un peu plus “technique” mais elle a pour avantage d’être réutilisable. On change la couche mais la sur-couche elle est réutilisable (hors selles explosives lol). Ce qui fait que l’on a besoin de moins de sur-couches et l’investissement se fait donc plus sur les couches et insert.

Par contre à l’inverse de la miosolo, la culotte miosoft n’est pas en taille unique de la naissance à la propreté mais existe en 2 tailles: <9kg ou  9kg et +, ce qui permet un ajustement plus précis surtout pour les petits gabarits et donc éviter les fuites.

Pour les nuits ou autres gros besoins, on peu rajouter des mioboost, boosters hyper absorbant. On peut également, afin de “protéger” un peu les couches, inserts, boosters etc , ajouter un mioliner voile de protection biodégradable, afin surtout de pouvoir retirer les selles et les jeter avant de stocker les couches lavables.

Puis il reste le lavage, il faut faire attention et bien suivre les instructions surtout au début pour être sûre de bien laver les couches mais de ne pas utiliser de mauvais produits risquant des irritations pour bébé ou de compromettre la bonne absorption des couches.

Bambino Mio a même sa propre lessive mioFresh pour éviter de se prendre la tête et pour les décrassages.

Voilà pour la théorie et la présentation des produits. Maintenant… Bah rendes-vous dans quelques jours pour mon retour après les avoir essayé et pratiqué ( car oui, je pense que les premières fois, je vais avoir quelques ratés lol le temps de bien les prendre en main et PapaPanda aussi).

Nous avons commencé pendant les vacances leur utilisation, mais j’attends encore un peu avec la reprise du rythme infernal du boulot pour vous donner mon retour dans les conditions de “la vie réelle”.

Mon avis sur le passage du jetable ou lavable et mes impressions sur l’utilisation des TE1 vs TE2 dans le prochain épisode 😉 .


*Certains produits offerts

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Mots d'maman dit :

    Coucou!
    J’ai la TE1 zèbre et j’aime beaucoup! Elles sont douces! Par contre j’ai plus de fuites qu’avec la T-mac par exemple 🙁

  2. Je n’ai jamais réussi à passer le cap … Et pour ma dernière je me suis dit que je n’allais pas investir maintenant. Du coup je suis aux couches écologiques pour pallier 🙂

  3. Je fais plusieurs progrès en matière de ZD mais je ne me suis jamais sentie capable de passer aux couches lavables. Ça me parait vraiment épineux quand on est en appart.
    Par contre, je sais qu’ils font des modèles de bain et comme on va au bord de la mer tous les étés, j’essaierais bien car leurs modèles sont trop choupinous

  4. Poupette a été élevée aux couches lavables ! C’est vraiment bien ! Pour les fesses de nos enfants et pour la planète ! Par contre, c’est vrai que ça demande un peu de boulot en plus (et heureusement que la crèche a joué le jeu).

  5. Kid Friendly dit :

    Je n’ai pas sauté le pas. J’avais peur que ce soit trop contraignant. Comme Fred on est passé aux couches écologiques pour la troiz…

  6. mimideas dit :

    J’y avais pensé mais au final j’ai laché l’affaire j’ai peur que cela soit trop de contrainte ! (lessive etc…)

  1. 25 mars 2019

    […] je vous présentais les miosolo (TE1) et les miosoft (TE2) (vous pouvez retrouver l’article ici). Je vous ai donc déjà parlé des différentes caractéristiques de ces deux couches lavables et […]

  2. 28 avril 2019

    […] de coeur pour la marque Bambino Mio et pour leur miosoft (je vous en est d’ailleurs déjà parlé ici et […]

  3. 10 juillet 2019

    […] jour, je regrette de ne pas avoir oser tenter l’expérience avec MllePanda (j’en parle ici et là ) . Je m’en faisais toute une montagne, je m’imaginais des galères de lessives, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :