Le Minikid de Axkid, le dos route longue durée

Un Minikid pour MiniPanda, c’est pas génial ça ?

Il y a quelques temps, je vous annonçais la réalisation de mon plus gros rêve en tant que blogeuse.

Une collaboration avec une marque de siège auto spécialisée dans la sécurité des enfants grâce à du dos route longue durée. AXKID.

Vous ne connaissez peut être pas encore cette marque suédoise qui est pourtant arrivée en France depuis temps déjà.
Créé en Suède en 2009, AXKID a su très rapidement s’imposer comme étant une des marques les plus sécuritaire du marché, enchaînant les bonnes notes aux crash tests et même recevant la très convoitée certification plus test.

Vous savez à quel point, la sécurité automobile me tient à cœur, en partie à cause de ma peur des transports routiers mais également car je trouve que protéger nos enfants le mieux possible est notre priorité de parents.

J’ai peur de la voiture depuis aussi loin que je me rappelle (j’en ai parlé ici) . Pourquoi, ça je ne le sais pas malgré des années d’analyses et de travail pour lutter contre cette peur. Mais elle est belle et bien là et, même si elle a pris une ampleur qui n’est absolument pas rationnelle j’en ai totalement conscience, elle est aussi fondée sur des raisons valables.

En France, 2 887 accidents corporels (donc ayant entraîné des blessures plus ou moins graves) ont été recensés en 2019. 3 351 personnes ont été blessés durant ses accidents qui ont entraîné également la mort de 254 personnes .
Encore ces derniers jours, de nombreux accidents mortels ont eu lieu, dont plusieurs entraînant la mort d’enfants.
Il est vrai que certains accidents sont tellement violents ou particuliers qu’une bonne installation ne changerai malheureusement pas forcément les choses.
Mais quand on sait que 2 enfants sur 3 ne sont pas bien installés (siège pas adapté à l’âge et la corpulence de l’enfant, mal réglé (harnais pas serré, têtière pas réglée…), port du manteau, voir même pas de siège du tout). Je me dis qu’il y a un réel problème d’information.

En effet, la loi en France dit :
– Un enfant de moins de 10 ans doit être maintenu par un système homologué de retenue spécifique à son âge, son poids et sa morphologie.
– La période obligatoire d’installation dos à la route est de 15 mois et 80 cm minimum.

Cependant, quand on regarde un peu autour de nous, combien d’enfants arrivent le matin à l’école sans siège auto, pas attachés, en surnombre (4 enfants à l’arrière d’une banquette 3 places, le covoiturage c’est bien, s’entraider aussi, mais pas aux risques et périls des enfants.). En hiver, attachés avec les grosses doudounes, des nourrissons en face route parce que de toute façon l’essentiel c’est qu’il soit dans un siège non ?

Bref, ma peur n’est peut être pas raisonnable et rationnelle mais surtout, elle m’a permis de me renseigner, de faire en sorte de que mes enfants soient bien installés que ce soit pour leur confort que pour leur sécurité.

C’est grâce à mes différentes recherches sur Securange, en consultant les comptes rendus des crash tests de L’ADAC et du TCS, que j’ai découvert la marque AXKID.

Des sièges dos route longue durée, très bien notés aux crash tests, confortables et en même temps compacts permettant leur utilisation même dans des petites voitures comme ma Clio 2 (ce qui est souvent difficile car en général les sièges dos route sont volumineux).

En France, à part pour les nourrissons, le dos route n’est pas encore trop rentré dans les mœurs.

Pourtant, voyager dos à la route est 5 fois plus sûr.

En effet, lors d’un choc, en face route, le corps de l’enfant est projeté en avant, retenu par le harnais, la tête et la nuque subissent une grosse pression. Si l’enfant est installé en dos route, lors d’un accident son corps est poussé au fond de son siège qui absorbe plus le choc et reparti la pression sur tout le corps (et non plus sur la nuque et les épaules). Le choc est donc moins violent tout comme les traumatismes qui peuvent en résulter.

Il est donc conseillé de garder son enfant en dos route jusqu’à ses 4 ans car c’est l’âge où la nuque commence à devenir un peu plus forte.
Cependant, plus longtemps l’enfant restera dos route et plus il sera en sécurité.

Alors, je vous entends déjà. Mais à 3 ou 4 ans (voir plus) en dos route l’enfant n’a plus de place pour les jambes.

Vous pourrez le constater plus bas dans l’article, cela n’est absolument pas un problème pour un enfant. D’autant que les jambes qui pendent dans le vide pendant des heures ce n’est absolument pas agréable.
En dos route le mal des transports sera pire.
Faux, la cinépathie est la même que ce soit en dos ou en face route. Le problème est que le cerveau a du mal à gérer le fait qu’il voit l’extérieur en mouvement alors que le corps est immobile. Donc dans ensemble, l’extérieur bouge autant en face comme en dos route.

Bref, tout ça pour dire qu’il a était prouvé sur le dos route n’est pas seulement un nouvel effet de mot mais que cela apporte une véritable sécurité supplémentaire.

Je suis plus que honorée de pouvoir collaborer avec une marque si impliquée dans la sécurité de nos enfants.

MiniPanda, est resté jusque là dans sa coque en dos route, mais il est arrivé aux 13kg et donc devait passer sur un siège du groupe 1 et plus.

Le Minikid est le siège parfait pour faire suite a une coque. Il est homologué pour aller de la naissance à 25kg et 125cm même si il est toujours conseillé d’utiliser une coque les premiers mois car beaucoup plus enveloppante pour bébé.

Il permettra donc de garder MiniPanda le plus longtemps possible en dos route ( tout dépend bien sur de la morphologie de l’enfant mais c’est en moyenne 6/7 ans. Mllepanda par exemple qui aura bientôt 6 ans, ne fait que 18,500kg pour 110cm).

Certaines personnes trouvent que un siège dos route est souvent plus cher qu’un siège de type rehausser avec bouclier par exemple. Déjà, il faut savoir qu’un dos route va pouvoir être utilisé plus tôt qu’un bouclier (le bouclier c’est généralement minimum 2 ans et 90cm) mais surtout cela reste moins sécuritaire. L’achat d’un siège auto est toujours un budget mais il faut le voir comme un investissement nécessaire et à long terme. Par exemple pour le Minikid que l’on trouve  399euro, si on calcule que l’enfant va l’utiliser de ses 1 ou 2 ans à ses 6 ou 7 ans, cela fait une utilisation moyenne de 5 ans (voir plus) . Ce qui fait un investissement de 80 euros par an, soit un peu moins de 7 euros par mois pour que notre enfant soit en sécurité… Dans l’absolu, je trouve ça plutôt correct non ? En mettant de côté, en faisant une cagnotte pour l’anniversaire etc je pense que cela reste bien plus utile et important que l’accumulation de pas mal de choses que nous avons l’habitude d’acheter et qui au final restent dans un coin. Donc pensez sécurité, car tous les jouets du monde c’est génial, mais à cet âge là, ils s’en lassent très vite.

À la réception du Minikid, j’ai été extrêmement étonnée de voir à quel point les finitions étaient belles.

Bon OK, l’important dans un siège auto c’est qu’il soit sécuritaire mais quand en plus il est beau c’est top.

Les protégés harnais (très important pour le confort mais surtout pour éviter les brûlures des ceintures) sont fixés avec des pressions ce qui est bien car cela évite qu’ils bougent ou tombent mais en même temps on peut les enlever pour les laver. D’ailleurs, tout le siège est déhoussable, ce qui permet de laver la housse en cas d’accident ou pour le rafraîchir.

Mais ce qui m’a le plus frappé c’est qu’il est compact pour un siège durant aussi longtemps. Et vu ma petite Clio 2, c’est ce qu’il nous fallait.

J’avoue que n’ayant jamais installé de siège de ce genre, et voyant la jambe de force, les sangles d’ancrage (ou tether straps) etc, j’appréhendais un peu. Je pense qu’on se rappelle tous notre première installation d’un siège auto (même une coque toute simple) et l’impression qu’il faut un bac +4 pour comprendre comment ça marche lol.

D’autant que, avec ma chance légendaire, la notice fournie indiquait les informations en français à partir de la page 73 et que la notice que j’avais s’arrêtait à la page 71 lol. J’ai beau être pas mauvaise en anglais, pour le coup je voulais être sûre de moi et éviter de mal comprendre.

Mais bon, ce n’a pas été vraiment un problème, car l’intégralité de la notice se trouve sur le site internet de AXKID et même mieux, il y a carrément une vidéo étape par étape et ça j’avoue que c’est assez intéressant!

J’ai donc pu procéder à l’installation en toute confiance.

Le siège est un ceinturé donc pas besoin que la voiture soit équipée d’un système isofix et il peut être installé sur toutes les places homologuées pour votre véhicule (se rapporter à la notice de votre voiture). Il peut donc être installé à l’avant si l’air bag est désactivé.

Ici, MiniPanda est installé à l’arrière avec Mllepanda.

Pour l’installation, j’ai suivi pas à pas les indications de la notice et de la vidéo (j’avoue que étant un peu blonde, parfois la vidéo c’est mieux lol).

J’ai donc commencé par installer les sangles d’ancrages qui doivent être fixées aux rails du siège avant (bon, OK, soyons honnête j’ai d’abord posé le siège et j’ai voulu après installer les sangles et comment dire, faut légèrement se contorsionner donc vaut mieux les mettre avant.

Il faut que la sangle soit au plus prêt du sol donc serré au cran le plus petit possible.

Une fois les sangles installées, on peu positionner le siège au mieux sur la banquette.

L’arrière du Minikid peut être posé vers le milieu du siège comme sur le rebord, tout dépend de la place que vous avez dans votre voiture et de l’âge de l’enfant. Plus le siège sera reculé et plus votre enfant aura de l’espace. À l’avant du siège, une barre permet de régler l’inclinaison du siège selon sa position et la forme de la banquette. 5 positions sont disponibles à savoir qu’il faut toujours privilégier celle qui permet d’avoir le siège le plus droit possible.

Une fois la bonne position trouvée, il faut passer la ceinture dans les fentes prévues à cet effet.

Il faut attacher la ceinture, bien la serrer et la bloquer grâce aux fixations bleues.

Il ne reste plus qu’à accrocher les sangles des côtés du siège aux points d’ancrage que vous avez installé au début sur les rails du siège avant.

Déplier la jambe de force jusqu’à son maximum. Pensez bien avant, à retirer le tapis de sol si vous en avez et voir ce qu’il faut faire si vous disposez d’une trappe de sol (la combler ou non, des réponses se trouvent sur le net selon les voitures ou alors vous pouvez contacter le constructeur pour avoir la réponse).

La jambe de force doit toucher le sol et être déployée à un angle supérieur à 10° par rapport au dossier du Minikid.

Appuyez sur le haut du Minikid afin de finir de serrer les sangles (vous entendrez un clac) ouvrez la petite fermeture éclair sur le côté vers la portière, enfiler le coussin protecteur latéral et voilà c’est fini !

Ça m’aura pris un petit quart d’heure et ce fut plus simple que ce que j’aurai pensé.

Bien sûr à peine le Minikid installé, mes 2 petits pandas ont voulu l’essayer (si ils avaient pu s’asseoir dedans pendant que je l’installais, je pense qu’ils l’auraient fait lol) .

Je ne vous cache pas que, comme vous le savez, la situation actuelle fait que nous ne sortons pas ou très peu et que les enfants eux restent autant que possible à la maison.

Nous avons donc principalement fait des tours de quartiers et je vous ferais un retour plus complet sur son confort après quelques temps de véritable utilisation.

Mllepanda a voulu l’essayer et vu que, comme dit plus haut, elle fait moins de 25kg et 125cm, j’ai dit OK d’autant que cela permet de voir ce que cela donne avec un grand enfant.

Au départ, j’avoue qu’elle ne savait pas trop comment se mettre car cela fait un moment maintenant qu’elle est passée face route (à l’époque je n’avais pas trouvé de dos route assez compact pour ne pas condamner la place avant).

Mais très vite elle s’est senti à l’aise, tellement qu’elle a demandé si elle pourrait l’utiliser quand MiniPanda ne sera pas avec nous en voiture. Elle le trouve plus confortable et plus spacieux que son siège actuel (je me tate d’ailleurs à la changer de siège pour un plus sécuritaire car le sien commence à dater mais surtout plus spacieux). Elle pourra bien évidemment utiliser le Minikid lorsque Mini n’en aura pas besoin.

Quand à MiniPanda ?

Si je vous dis qu’il ne voulait plus en sortir, vous me croyez ?

Lui qui rechignait ces derniers temps au moment de l’installation dans sa coque était tout content.

En même temps, faut être honnête, il a beaucoup plus de place mais surtout une vue plus dégagée que dans la coque.

Au niveau des jambes, il a largement la place même en ayant collé le Minikid au maximum contre le dossier de la banquette.

Pour l’instant j’ai laissé le réducteur pour plus de confort, mais à voir à l’usage si je l’enlève ou non. C’est toujours un peu compliqué de savoir car il n’y a pas de règles précises.

Le réglage de la têtière du Minikid se fait automatiquement en serrant le harnais, ce qui est génial car ça évite les mauvaises installations. Pour rappel, le harnais doit être bien serré, on ne doit pas pouvoir le pincer. Si il n’est pas serré cela ne sert à rien (c’est d’ailleurs pour ça qu’il ne faut pas de manteau dans les sièges auto, car on a l’impression que le harnais est bien serré alors que pas du tout et donc en cas de choc l’enfant peut être éjecté).

MiniPanda est maintenant prêt et en sécurité pour allez se balader dans son Minikid.

Alors prêt vous aussi à tenter l’aventure du dos route longue durée ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :