Allaiter en public, un Hic au pays de Marianne

Allaiter partout est normal. Enfin pour moi.

Je ne fais rien de mal, je nourris mon enfant de la manière la plus naturelle du monde.
Personne ne dévisage une maman donnant un biberon à son enfant dans la rue, au restaurant, dans un centre commercial… Alors pourquoi, lorsque l’on allaite cela serai différent?

Parce qu’on donne le “Sein”??? Cette partie du corps si sexuée qu’on en oublierai presque son utilité?

Et non, désolée, la poitrine n’est pas initialement destinée aux plaisirs de ses messieurs et à leur envie d’y plonger leur tête (régression?), mais bien à nourrir nos bébés. Il n’y a rien d’obscène dans une poitrine hormis le regard posé sur elle. Regardez notre Marianne sur le tableau de Delacroix “La liberté guidant le peuple”, il n’y a rien de sexuel.

Dois-je rappeler que Maman viens du grec et latin (même mot) Mamma qui veut dire sein et qui est devenu par extension Mammelle… Étrange non, que l’un des premiers mots de nos petits bouts soit celui-c non? (Bon même si pour moi le premier mot de mes enfants aura été prononcé dès la maternité et fut Laiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit LOL).

Bref, oui la femme a donc des seins (bon certains hommes aussi mais malheureusement ils ne peuvent pas allaiter pour autant) et déplaisent à certains (et certaines) c’est bien du lait qui en sort (et non de la bière, ce qui doublerai le plaisir de ces messieurs). Donc, il est NORMAL, de le donner à son enfant.

Je dis normal, dans le cas où la mère a choisi d’allaiter et non pas comme LA chose qui DOIT être faite. Simplement, c’est naturel et il ne devrait pas en être autrement aux yeux des gens.

L’allaitement est, de nos jours, quelque chose limite de tabou, dans le pays où Marianne brandit fièrement son sein nu.
C’est fou! Donner le biberon est devenu plus “naturel” aux yeux des gens alors que pourtant on dit bien que c’est du lait “artificiel” (à par dans le cas des tire-allaitantes bien sûr).
Je l’ai toujours dit, je respecte le choix des biberonnantes et il vaut mieux un biberon donné avec amour qu’un allaitement fait à contre coeur, mais soyons honnête, même si c’est de nos jours une façon normale de nourrir les bébés, ce n’est pas la façon initiale.

On va donner des biberons de lait à un veau ou un chaton lorsque la maman n’est pas en mesure de nourrir son petit mais cela n’est pas la première image à laquelle on pense lorsque l’on imagine un bébé mammifère se nourrir (tout le monde a en tête le veau en train de téter le pie de la vache ou des bébés chats se battant pour accéder aux mamelles de leur mère.

Alors pourquoi une mère donnant le sein, n’est plus l’image première qui nous vient à nous, Humains, lorsque l’on pense à nourrir nos petits.

Pour cela, faisons un peu d’histoire (bon je vais prendre de gros raccourcis et ne donner que les grandes lignes, si cela vous intéresse vraiment, dites le et je vous ferais un article détaillé sur ce point d’histoire.).

Pendant longtemps,  les mères ne pouvant pas allaiter (problème de santé, travail etc), confiaient leur bébé à des nourrices (tenant leur nom du fait qu’elles nourrissaient de leurs seins les bébés). Les plus aisées avaient la possibilité de faire venir les nourrisses à domicile (à la ville, car bien souvent les nourrisses étaient des femmes de la campagne), mais les classes moyennes les envoyés “en pension” (enfin chez la nourrisse).
Les bébés, éloignés de leur maman, même si ils étaient nourris au lait maternel, n’avaient pas forcément l’attention, l’amour, les soins etc dont ils avaient besoin (ne voyant que peut leurs mères qui pouvaient pour des raisons financières les laisser en garde plusieurs jours). Les conditions étant souvent précaires et les maladies plus prolifiques à l’époque, ces bébés dont on ne s’occupait pas vraiment avaient un fort taux de mortalité.

La découverte de la lyophilisation et par la suite de la création du lait en poudre a permis aux mamans de pouvoir garder leurs enfants à leur côté et donc leur apporter ce dont ils ont besoin (amour, attention, soins etc).
Le taux de mortalité infantile a donc baissé et dans les mentalités un raccourci s’est créé: allaitement = mauvais car mort des bébés et lait artificiel = bon pour la santé (ce qui a bien arrangé l’industrie agro-alimentaire qui n’a pas contredit cette idée).
Cependant, c’était plus les conditions dans lesquels vivaient ses bébés, et le manque de leurs mères qui était la cause de la mortalité et non l’allaitement.

Une fois qu’une idée est bien installée dans la conscience collective, difficile de l’en déloger. Et l’émancipation de la femme et son envie de liberté n’a peut-être pas aider non plus (bah oui, avec un biberon de lait artificiel on peut faire ce qu’on veut. On peut plus facilement laisser bébé à une assistante maternelle ou aux grands parents, on peut boire, fumer, dormir la nuit en donnant le relais à papa, etc).

Pourtant, aujourd’hui de nombreuses études ont démontré les biens fait du lait maternel sur bébé. Moins de risque d’infections gastro-intestinales, d’otites, d’affections respiratoire, de mort subite du nourrisson et cela juste pour les effets avec un impact avéré.
Mais aussi les effets sur la mère. Moins de risque d’infections et d’hémorragies post partum, moins de cancer du sein ou ovariens.

Malgré toutes ses études et les recommandations en découlant, l’allaitement au sein reste encore une chose regarder bien souvent avec dégoût.

En quelques décennies, le sein a pris une place tout autre dans la société et celui-ci, si attrayant soit-il, devient honteux.

Je suis d’une nature pudique, et ce côté est doublement accentué par le faire que je sois ronde (autre point qui augmente le fait d’avoir l’impression d’être regardée comme un animal de foire lorsque j’allaite en public).
Pourtant, je n’ai pas honte d’allaiter mon enfant et je dirais même que j’en retire une certaine fierté qui m’aide à assumer pleinement le fait de nourrir mon enfant lorsqu’il en a besoin quel que soit le lieu où je me trouve.

L’allaitement, me confère une certaine confiance en moi qui fait que, je me tiens la tête haute lorsque je donne le sein à mon fils (comme à ma fille par le passé) même si c’est en poussant mon chariot au milieu d’un centre commercial ou d’un magasin, pendant un rendez-vous avec ma banquière, durant la réunion d’information de l’école de MllePanda, au restaurant, au boulot pendant que je fais des heures sup pour résoudre un problème important, à la plage, dans la rue, pendant un spectacle pour enfant et j’en passe (expérience personnelle).

D’ailleurs, bien souvent, c’est fait de manière tellement naturelle et sans recherche de surexposition que cela passe inaperçu, tellement que l’on ne voit encore moins de peau quand j’allaite que quand je porte un décolleté, car oui j’ai une forte poitrine et je mets des décolletés et non ce n’est pas un appel à quoi que ce soit (liberté de s’habiller comme l’on veut!)

Je me rappellerai toujours de ce jour où, nous faisions les courses avec PapaPanda. Mini devait avoir quelques semaines et, au moment d’arriver en caisse après 1h de dodo contre maman dans l’écharpe, la faim se fait sentir. Ni une, ni deux je mets Mini au sein pendant que nous faisons la queue. Au moment de vider le caddie, PapaPanda me dit “Tu pourrais m’aider, comme ça on ira plus vite” et je lui réponds que je ne peux pas trop bouger que Mini tète. PapaPanda me dit “oups désolé, je n’avais pas vu”. Et là, la dame derrière moi, la cinquantaine, qui était dans la file avec nous avant même que Mini se réveille, se met à souffler, à me regarder avec insistance et mépris…  Et là dans ma tête je me suis dit: “Ho ma vieille, j’aurai rien dit, tu ne l’aurais même pas vu, alors tes soupirs et ton jugement à deux balles tu peux te le mettre là où je pense” (Oui, je suis vite vulgaire dans ma tête face à la stupidité humaine). Puis, cette même femme aurait sûrement eu la même attitude si à l’inverse j’avais laissé Mini pleurer plutôt que de le nourrir (car il l’aurait dérangé de ses pleurs, que j’aurai été prise pour une mauvaise mère ne sachant pas calmer son bébé…).

Bref, je me dis que quoi que l’on fasse , nous rencontrerons des “biens pensants” qui nous jugerons ou nous regarderons de travers. Autant faire ce que l’on veut et surtout ce qui est le mieux pour notre bébé.

Les besoins d’un bébé allaité sont différents de ceux d’un bébé au biberon et l’allaitement ce fait à la demande (et non à heures fixes comme avec le lait artificiel). On ne va donc pas s’empêcher de vivre, de sortir, de faire ses courses ou d’aller faire des papiers, juste parce que bébé risque de demander le sein.

Et hors de question d’aller s’enfermer dans les toilettes pour donner la tétée (surtout vu la gueule des wc public).

Dans des pays où il existe une réelle politique d’aide et d’encouragement à l’allaitement comme la Norvège, la Suède, la Suisse, le Canada etc, il existe des lieux dédiés à l’allaitement (sur les lieux de travail, dans les centres commerciaux etc). Ces lieux ne sont pas fait pour cacher les mères allaitantes : Couvrez ce sein, que je ne saurais voir mais pour leur garantir confort et hygiène. Car oui, faire téter bébé assise sur un banc sans dossier, debout, en marchant etc ce n’est pas forcément très confortable (Bah oui, ce n’est pas parce qu’on le fait qu’on kiffe le faire, on le fait pour le bien de bébé, pas parce qu’on prend notre pied à allaiter n’importe où et n’importe comment).


Alors quand j’entends qu’en France des femmes se font mettre dehors à la CAF, dans des commissariats, dans des restaurants, car elles ont “osé” allaiter. Je trouve cela aberrant et cela me met hors de moi! Quand j’entends des mamans qui stoppent leur allaitement car elle deviennent “folles” à rester enfermer chez elles car elles n’osent pas sortir de peur du regard des gens… Cela me retourne le coeur.Et cela me donne encore plus envie d’avoir la tête haute quand j’allaite Mini partout!

Ce n’est pas à nous de nous cacher, mais à la société d’évoluer. Elle sait très bien fermer les yeux sur les choses qui la dérangent plutôt que d’agir pour arranger la situation.  Elle devrait plutôt arrêter de voir des problèmes là où il n’y en a pas.

Nous allaitons, nous donnons le biberon, nous aimons nos enfants et faisons ce qu’il y a de mieux pour eux, comme on le peut (et pas toujours comme on le voudrait), il est où le problème?

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Comme je suis d’accord avec toi ! J’ai failli me prendre la tête avec un couple d’amis pas plus tard que samedi soir sur ce sujet d’ailleurs. Tu sais quoi ? Je vais leur envoyer le lien de ton article, ça les fera peut-être réfléchir. J’en profite pour leur faire un coucou s’ils te lisent et voient mon commentaire lol

  2. rachelmarine dit :

    coucou
    très bel article
    je trouve qu’il n’y a rien de plus beau qu’une maman qui donne le sein à son enfant, rien de plus naturel et magnifique au final.
    La mentalité des gens va évoluer il faut y croire

    belle soirée
    et merci pour cet article

    rachelmarine

  3. Activ'MAM Câline dit :

    Je crois que j’ai eu énormément de chance lorsque je lis des articles comme le tien.
    22 mois d’allaitement en public et j’ai toujours ressenti de la bienveillance.
    Je mettais un lange pour mon inimitié quand je n’avais pas le haut adéquat.
    Et puis je te dirais que si j’avais fin des remarques je crois qu’il aurait regretté leur remarque.

  4. Merci pour ce point d’histoire qui rajoute une corde à mon arc 🙂 ceci dit je pense qu’il y a une différence entre donner le sein à son bébé en public et montrer son sein en public … certaines ne se gêne pas de montrer leur sein moi j’avais toujours pris le parti de ne pas être trop visible. Tout comme je ne mets pas en top less sur la plage. Il faut juste trouver la juste mesure.

    • Maman Panda dit :

      Je suis tout à fait d’accord. Perso je ne suis pas dans l’exhibition, j’ai toujours un foulard, l’écharpe de portage etc donc on ne voit rien malgré ma grosse poitrine. A la maison oui c’est open nibar’ mais en extérieur je suis pudique, je n’est pas envie de m’exposer mais juste de nourrir bébé.

    • Je vois que je ne suis pas la seule à aller dans ce sens. C’est comme les photos de photographes professionnelles qui montrent des photos de femmes allaitantes mais la plus part sont nues… Je ne pense pas que cela se passe comme cela dans la réalité 😉

  5. Sacré article où tu as drôlement bien balayé l’allaitement de façons très théoriques et pratiques, j’ai beaucoup apprécié te lire. Moi avec tout ce que je vois entre le travail, mon entourage, les réseaux, la vie Parisienne, je suis d’accord avec toi mais je reste partagée sur le fond et tout ce qu’il y a derrière l’allaitement pour certaines, au delà de la pudeur qui sont dans la démonstration et le show en pensant prôner cette magnifique action maternelle . Enfin tu vois ce que je veux dire lol.
    Je t’embrasse Mon Panda 💚

    • Maman Panda dit :

      Ah mais je comprends tout à fait. Je nourris bébé avec pudeur, j’ai beau adorer l’allaitement je ne suis pas du genre tout sein dehors à dire regardez moi.
      J’ai toujours mon foulard, l’écharpe de portage, un débardeur sous mon haut ou autre de manière à ne sortir que ce qu’il faut et que ce doit caché par bébé. Donc à moins de venir mettre ta tête dans mon décolleté, on ne voit rien comme sur les photos. A la maison c’est différent, mais dehors c’est comme tout. Je suis fière d’allaiter et justement, mon but est de le mettre en valeur pas de risquer de lui porter préjudice.
      Bisous ma belle

  6. Maman rose dit :

    Perso je n’aurais pas pu le vivre comme ça, je le sais. Mais en matière d’allaitement je pense que chacun doit être libre de faire ce qu’il veut, c’est un sujet qui prête à tellement de jugements de tous les côtés, cela m’a toujours fait halluciner !

  7. Ah la la la, deux ans allaitement pour chacun de mes fils et j’en ai entendu des vertes et des pas mûres.
    Une petite vieille dans le métro est même jusqu’a aller me dire que j’etais indécente… et clairement si elle a vu quelque chose (alors qu’on ne voyait rien, j’avais un lange), c’est qu’elle l’avait bien cherché.
    Les seins nus à la plage ou dans les pub, c’est normal mais une maman qui nourrit son enfant, c’est beurk… les gens et leur esprit mal placé sur l’inceste, y a du boulot…

  8. Ah vaste débat, malheureusement…
    Alors que c’est un lien tellement beau et tellement fort avec son enfant. Et c’est tout simplement naturel !

  9. Je suis totalement d’accord et une phrase résonne en moi : « ce n’est pas à nous de nous cacher mais à la société d’évoluer ». Un joli slogan à promouvoir !

  10. WorkingMutti dit :

    Je suis une maman biberon et je ne comprends vraiment pas en quoi une maman qui allaite est choquant. On sexualise le corps des femmes depuis l’enfance, ce corps devient uniquement un objet de désir pour ces messieurs et c’est bien dommage.

    Je n’ai plus le lien de la vidéo en tête, mais deux femmes avaient mené un expérience dans un centre commercial. Une avait un débardeur avec un décolleté hyper plongeant. Genre au nombril. Une autre, assise sur le même banc, allaitant son bébé. Résultat: 99% des remarques étaient adressées à la maman allaitante en lui disant que ce quelle faisait était indécent alors même qu’elle montrait moins de peau que sa copine.

  11. louanne dit :

    Coucou,

    Il m’est déjà arrivé d’être dévisagé car je donnais un biberon sur un banc en plein milieu d’une galerie marchande. J’avais l’impression que les gens n’avaient jamais rien vu de leur vie

  12. Tu sais ce que je pense de l’allaitement et de mon parcours en tant que tire allaitante exclusive (sans donner le sein) pendant dix mois. Grâce à mon tempérament, j’ai tiré chez moi, chez des amis, à la terrasse d’un café et personne ne m’a jamais rien dit. La plupart du temps, ils ne le voyaient même pas vu que je n’étais pas nue à la vue de tous entrain de tirer. Imagines leur tête sinon 😉
    Continuons à faire le choix que l’on veut du moment qu’il soit avec toutes les bonnes informations et que les mamans qui veulent allaiter soit bien accompagnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :