Les nerfs ont lâchés…

ob_c69645_larme Ce soir j’avais prévu de vous parler que quelque chose qui me tient à coeur… Ce soir j’avais prévu d’écrire cet article qui se construit dans ma tête depuis des heures et qui n’avait presque plus qu’à être tapé. Mais à la place, ce soir, j’ai pleuré.

Oui j’ai pleuré… J’ai pleuré car j’avais mal (et j’ai toujours mal). J’ai mal physiquement de cette peine, de ces douleurs psychologiques contre lesquelles je me bats, mais qui dans mes moments de fatigue reprenne le dessus.

Il m’a détruit, et maintenant ne nous détruit…

Il, n’est pas mon homme… Il est mon passé, mon ex… Il, est celui qui m’a cassé.

J’ai de grosses fissures dût à mon enfance chaotique. Je n’ai pas pu me construire sur des bases solides. J’ai grandi avec des reproches et des critiques…

Et lui… Il le savait. Il me connaissait, et en a joué. J’aspirai Tellement à une stabilité et à construire la famille que je n’ai jamais eu et il s’en ai servit. Dès le début il m’a fait miroité tout ce dont j’avais toujours rêvé. Mais pour y avoir droit, il fallait que je corresponde à ce qu’il voulait que je sois. J’étais un “Diamant brut qui serai tellement beau une fois taillé”. Pour cela, il fait que je gomme certain trait de mon caractère et de mon physique. Que je perde du poids car “je pourrai être tellement belle… ” mais là mes rondeurs gachées tout.

En temps normal, je lui aurai dit merde et je me serai barré. Je lui aurai dit, tu me prends comme je suis ou bye bye… Mais il me tenait par mes rêves d’enfants… Il avait une emprise sur moi que je ne réalisais pas… Alors je me suis exécutée, j’ai changé pour correspondre à ces désirs. J’ai perdu du poids, je me suis adoucie, j’ai fait attention… Et Il est parti (maintenant je me dis heureusement!!!!!!!!!). Il n’en valait pas la peine… Le lendemain de notre séparation, il était dans les bras d’une autre…

Aujourd’hui, je me dis que j’ai été bête.Avec le recul je réalise que je ne l’aimais pas, mais que j’aimais ce qu’il disait vouloir m’offrir (stabilité, famille, maison, enfants). Mais là ou j’ai été bête c’est surtout que je l’ai laisser avoir de l’emprise sur moi. Je l’ai laissé me faire douter de moi. Je l’ai laisser me dévaloriser et aujourd’hui encore j’en souffre.

Et mon couple en souffre.

Déjà que la vie de couple n’est pas toujours facile, la vie de “femme de militaire” avec la gestion des absences, les silences répétés et le fait de ne pas pouvoir pleinement partager son activité est d’autant plus difficile à gérer.

Et quand tu n’as plus confiance en toi… Bah c’est même pas la peine!

Dès le départ, j’avais prévenu PapaPanda que j’avais des “séquelles” du passé, de mon enfance qui étaient lourdes de conséquence. Que j’avais un profond sentiment d’abandon, et un énorme besoin d’attention et de preuves de son attachement (Non Non je ne cherchais pas à le faire fuir).

Les débuts ont été très difficile à gérer pour moi et les crises ont été très présentes. En effet, difficile pour une civile de s’adapter à la vie d’un Marin de carrière engagé depuis déjà 6 ans. Je ne comprenais pas son formatage et lui ne comprenais pas pourquoi moi je ne comprenais pas ce qui pour lui était normal avec le temps.

Mais le temps a passé, chacun a travaillé et cela allait de mieux en mieux… Puis l’annonce de bébé a été une bouffée de bonheur. Et malgré la fatigue, le chamboulement qu’implique l’arrivée d’un bébé cela nous a plus soudé que jamais… Au point où… Pour ma première fête des mères PapaPanda me fait sa demande… Alors là! PERFECTION!!!

Tout aller pour le mieux dans le meilleur des mondes et même monsieur d’habitude peu loquace c’était enfin ouvert. On était sur un petit nuage…

Tout était parfait jusqu’à ce que BelleMaman vienne tout gacher (je ne m’attarderai pas à nouveau là dessus). Outre l’annulation du mariage (mon plus grand rêve d’avoir une VRAI famille détruit) cela a cassé quelque chose en moi et a refermé Monsieur.

Depuis, tous les doutes qui avaient disparus ont refait surface. Tous le travail que nous avions fait par le passé détruit…

Fini les projets! J’en ai plein la tête mais monsieur ne parle plus, ne se projette plus, ne montre plus son investissement. Et je le vis très mal. Nous avons vécu de grosse crise et nous avons à plusieurs reprise frôler la rupture (car j’étais à bout mais aussi parce que j’essayais de le faire réagir et que cela avait l’effet inverse de celui escompté).

Par chance l’amour a été assez fort pour que nous puissions surmonter tout cela. Au point qu’aujourd’hui nous parlons de bébé2 (l’envie était présente pour moi mais en silence et c’est PapaPanda qui en a parler le premier).

Malgré cette remontée, certains démons du passé refont surface, surtout avec la fatigue accumulée. Et ce soir c’est mon manque de confiance en moi qui à prit le dessus.

Depuis quelques temps, entre mon accident de travail, les problèmes financiers, les demarches administratives, le boulot et BébéPanda, nous n’avons malheureusement pas prit de temps pour Nous, et une certaine routine c’est installée. Son rythme de travail ayant également changé et BébéPanda me prenant beaucoup de temps la semaine, nous n’avons plus autant à partager.

Nous skypons tous les soirs afin que Mlle puisse parler à Papa et que nous puissions échanger sur nos journées. Mais hier, déjà, alors que j’avais pour fois passé une super journée et que j’étais toute fière de lui raconter que j’avais réparé ma voiture je le sentais absent et plus concentré sur son Jeu Online plus que parce que je lui racontais. Mais je n’ai rien dit… Aujourd’hui je prend l’ipad pour skyper et je vois des dizaines de  notifications Facebook d’échange de commentaires (alors que peu de réponses à mes sms)… Et en plus plus de la moitié vienne de meufs que je ne connais pas au sujet du jeu auquel il joue… Alors là, la fatigue prend le dessus et les nerfs ont lâchés.

Je n’étais pas Jalouse de base. Mais mon manque de confiance en moi et mon expérience précédente me l’a fait devenir (et les commentaires du genre “une femme dans chaque port”, “quand il part pendant 5 mois il peut pas rester fidèle” ou “qui te dis que quand il est là bas il voit pas d’autre filles” n’aident pas même au bout de presque 5 ans). Et même si j’ai confiance en lui, je sais aussi comment peuvent être certaines femmes…

Bref, tout ça pour dire que ce soir, l’accumulation de tout à fait que j’ai craqué… Que notre skype a été froid car je n’avais qu’une envie c’était de lui faire la remarque que j’étais pas bien, mais je savais que si je le disais comme ça, ça allait le saouler…

Mais je n’arrive pas a garder les choses pour moi. J’en souffre tellement qu’il faut que ça sorte… Je sais pourtant que c’est ces crises qui risquent plus de mettre à mal mon couple que le reste. Je lui ai donc envoyé un message pour lui expliquer ma froideur, mon mal-être de ce soir. Je lui ai écris un roman comme je le fais ici… Je lui ai expliqué mes peurs, mes ressentiments et surtout le fait que je sais que je le saoule et que je m’en excuse.

J’ai eu droit à une réponse de 2 lignes me disant en gros “t’inquiète pas je vais pas m’en aller, je t’aime’. Je lui réponds que j’ai besoin qu’il me le prouve un peu plus car depuis l’annulation du mariage, je peux comprendre que lui aussi est été refroidi suite au bordel foutu par sa mère dans notre couple, mais que moi j’en ai besoin… Il était 20h17… Pas de réponse… 2 sms de plus (de ma part)… Et toujours pas de réponse… Mon dernier message 21h44 lui n’a même pas été distribué… Plus de réseau (cela lui arrive sur la base parfois) ou tout simplement portable éteins je n’en sais rien.

Ce que je sais, c’est que dans tous les cas son silence n’aide pas au contraire. Même si mon cerveau relativise, dans ces moments la même pour simplement quelques messages dans le vents, c’est mon sentiment d’abandon qui prend le dessus.

Et j’écris ces dernières lignes la boule au ventre, la gorge serrée et les larmes aux yeux.

Je me sens stupide de me mettre dans de tels états pour si peu… Je m’en veux de créer des tensions pour des bêtises. Mais c’est plus fort que moi…

J’ai beau prendre sur moi, j’ai beau travailler sur moi même et sur mes émotions… Mais même si c’est de plus en plus rare ces moments sont toujours présents et me bouffent la vie… Bouffe notre couple… Et au final bouffe même mon blog en prenant le dessus sur mes articles prévus…

Alors pardonnez moi… J’espère pouvoir vous proposer mon “vrai” article très bientôt…

Sur ce je vous laisse, je retourne pleurer comme une idiote au fond de mon lit…

Une réflexion sur “Les nerfs ont lâchés…

  1. suzanne35blog dit :

    ah si je pouvais être auprès de toi pour te consoler comme je le ferais avec une petite soeur, pleure donc si cela te fais du bien, et n’oublie pas que TU es une belle personne, une gentille maman et une jeune femme pleine de capacités, un jour tout va s’arranger, il faut beaucoup de courage, mais tu sentiras une force en toi même, prend confiance en toi, fait comme si son indifférence envers toi ne te faisais pas souffrir… Aller! tu n’es pas toute seule, j’aurais toujours pour toi une oreille attentive…

    • mamanpandablog dit :

      Merci et désolée de ne pas t’avoir répondu avant mais MmeGastro c’est invitée à la maison et je suis encore pas très bien.

      Merci pour tes messages et ton écoute. Ça me fait beaucoup de bien.
      J’essaie de positiver mais certains jours c’est plus difficile que d’autre et il est vrai généralement que j’ai aussi plus besoin d’écrire quand ça va pas que quand ça va (la plume est plus facile dans ces moments là).

      En tout cas encore merci pour ton soutien

  2. ColombesMum dit :

    Oh c’est touchant. C’est dur la distance, ça vient perturber l’équilibre du couple…bon courage pour ce mauvais passage à vide. Sont ch….ces mecs ils n’arrivent pas trop à dire leurs sentiments..

    • mamanpandablog dit :

      Merci…
      La distance est dure mais avec le temps on s’y fait… Mais parfois, la fatigue, les nerfs (et une début de Gastro lol) n’aide pas… Et quand tu as une mur comme compagnon ça aide encore moins lol.

      En tout cas merci pour ton message qui m’a beaucoup touché

  3. Coraline dit :

    Bonsoir, ton article ma émue et je suis de tout coeur avec toi ! Je t’envoie plein d’ondes positives ne soit pas triste tu n’ai plus seule tu as Papapanda et Bébépanda et puis tu as nous 😉
    Si je peux te conseiller aujourd’hui voilà 1an que je travaille sur mon “moi” intérieur ( c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai créer mon blog et ma page facebook pour ne plus rester seule et pour discuter ) “même si je reste encore un peu discrète sur qui je suis ?” Alors voilà mon. Conseil si sa peux t’aider j’ai lu un livre “guérir son enfant intérieur” avant même d’avancer dans sa vie il faut savoir guérir son moi intérieur car les blessures infliger étant jeune se répercute sur nous aujourd’hui et j’ai trouver ce livre plein de richesse et de trésor c’est un de mes livre préféré quand je sens que je vais mal je le relis. Après si je peux me permettre pour te donner un second conseil je pratique le yoga et la méditation va voir sur YouTube il y en a plein qui t’aideront à aller mieux surtout la méditation qui va te recentrer sur toi même tu te sentiras si légère après !

    Je te souhaite plein de bonne chose et profite de chaque moment sans penser au lendemain. Vis à fond chaque moment et ne pense pas (plus facile à dire qu’à faire j’avoue mais essaie et tu verra après quelques séance de méditation tu pensera comme moi ) Peace ! Bisous de la Mum’skidéchire !

    • mamanpandablog dit :

      Tout d’abord merci pour ton message qui m’a fait chaud au coeur…

      Ensuite désolée de ne répondre que maintenant mais MmeGastro c’est invitée chez moi (mes larmes étant peut être aussi les premiers signes de faiblesses). Je n’avais pas la force d’arriver à concentrer assez mon esprit pour te répondre.

      Tout comme toi, j’ai ouvert mon blog pour casser un peu ma solitude et partager avec les autres. Mais aussi pour sortir ce que j’ai en moi et travailler dessus.
      J’ai également choisi pour l’instant de rester discrète sur qui je suis et préfère intervenir en tant que MamanPanda que moi.
      Pour ce qui est de ton conseil sur guérir mon enfant intérieur, je connais et sais mes faiblesses et mes séquelles du passé.
      J’ai déjà travaillé dessus et j’ai fait mon maximum au jour d’aujourd’hui (même d’après la psy spécialisée que j’ai vu durant ma grossesse sur mes peurs de transmettre mes failles à ma filles).
      J’ai pleinement conscience de ce qui ne va pas et de ce qui malheureusement me porte préjudice aujourd’hui. J’ai guerri ce que j’ai pu guerrir, j’ai accepté ce qui m’était possible et j’ai pardonner autant que faire ce peu. Cependant certaines choses sont lourdes de conséquences et laisse des traces plus difficiles à faire disparaître que d’autre. Et malgré que j’en ai conscience et que même en période de crise j’arrive à prendre du recul et à avoir un point t de vu rationnel sur le sujet, une part de moi reste cet enfant de 7 ans émotionnellement instable.
      Bref je ne vais pas t’embêter avec cela.

      Pour ce qui est de la médiation yoga etc j’en ai fait par le passé (entre autre sophrologie durant ma grossesse), c’est efficace mais j’arrive pas à m’y tenir sur du long terme… Comme beaucoup de chose je m’y tiens un temps puis le manque de temps, les problèmes, la fatigue etc prennent le pas une journée puis deux puis trois et j’arrête…
      J’espère que cela ne sera pas le cas pour mon blog car cela me fait du bien et m’a permis déjà de découvrir de superbe personnes.
      Sur ce je te remercie encore de ton message et te souhaite une bonne soirée et une douce nuit.

  4. delphdolce dit :

    Ma douce, tu n’es pas une idiote! Tu es humaine avec ton passé, tes sentiments, ressentis…
    Et oui le silence fait mal, plus que des mots souvent. Je te comprends et j’espère qu’il te répondra!
    Les hommes ne sont pas trop “texte long”, ce qui est assez vexant lorsqu on prend la peine de leur écrire un roman en 3 tomes…
    Plein de pensées, et si seulement on était plus près :* <3

    D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *