On n’a pas assez conscience des petites chances que l’on a.

wc-gel-sdf

Attention ⚠ je préviens les mamans ProutProut (non Maman Prout je ne parle pas de toi ^^), mon sujet d’aujourd’hui n’est pas des plus GlamGlam mais malheureusement la vie n’est pas faite que d’Arc en ciel, de paillettes et de licornes (hein ma Delph).

Enfin, voilà vous êtes prévenu.

Hier soir, alors que j’étais en train de mettre BébéPanda en pyjama j’ai eu une envie pressante (je vous l’avez dit hein pas super GlamGlam). Et c’est en allant aux toilettes que j’ai pris réellement conscience qu’on ne réalise pas assez la chance que l’on a et que l’on ne profite pas assez des petits bonheurs de la vie.

Beaucoup de femmes et surtout les femmes enceintes seront d’accord avec moi sur le fait que allez aux toilettes quand on a une petite envie est vraiment un moment de plaisir (oui, oui disons le).

Mais là, ce n’est pas de cela que je veux parler… On n’a pas forcément conscience de la chance que nous avons de pouvoir y aller.

Je vous explique, car la vous devez vous dire mais de quoi elle veut parler on s’en moque que hier elle soit aller faire Pipi.

Donc hier soir, je rentre dans les toilettes  me gèle littéralement le Luc. En effet, nous avons de grand WC avec une fenêtre et nous, nous en servons également de buanderie en mettant le sèche linge pour avoir la sortie d’évacuation par la fenêtre. Le sèche linge tourne depuis plus d’une heure, la fenêtre est entre ouverte et avec le froid qu’il y a dehors c’est la Sibérie dans mes WC. Je m’assois sur les toilette pour faire ma petite affaire et là un gros coup de vent ouvre la fenêtre en grand et un courant d’air glacial vient pétrifier sur place. Sur le moment j’ai envie de pester (‘tain fait Chi**pour une fois que je peux faire Pipi tranquille sans BébéPanda derrière la porte qui veut rentrer ou qui me parle, faut que ce soit ce put** de vent qui vient me les briser!!! Je sais dans ma tête je suis vulgaire à trop retenir mes paroles pour être toute douce et polie devant BébéPanda).

Et la d’un coup une idée me traverse en même temps qu’un deuxième courant d’air… Beaucoup d’hommes vous diront que nombreuses de leurs grandes idées sont nées à cet endroit propice à la méditation et à la réflexion (pour justifier les 3/4 d’heure qu’ils y passent lol).

Tout à coup, je me suis demandée: mais comment font les SDF par ce temps. Oui, avec ce froid nous pensons beaucoup à eux pour leur nuit passée dehors et les risques qu’ils encourent avec ce froid (comme l’été avec la chaleur, où même toute l’année dans le monde de mer** dans lequel on vit). Mais, il est vrai que pour ma part je n’avais jamais pensé à la galère que ce doit être pour eux d’aller aux toilettes.

La journée déjà c’est compliqué, ceux qui ont un peu de monnaie peuvent utiliser les toilettes publiques, ou même grand luxe se payer un café chaud pour utiliser les toilettes où ils peuvent également se rafraîchir un coup (enfin quand les patrons de café les laissent rentrer). Il y a des endroits où les gens sont humains et les laissent rentrer pour aller faire leurs petites affaires tant qu’ils sont respectueux et propres, des endroits où les vigiles ne disent rien et les laissent avoir un moment de dignité au chaud.

Malheureusement, ce n’est pas toujours comme cela. Et même si c’est arrivé à tout le monde de se soulager un jour dans un buisson à l’abri des regards durant une promenade en montagne, ce n’est pas la même chose quand le thermomètre affiche du négatif… Et encore moins quand il s’agit de faire la grosse commission. Et malheureusement la nuit notre corps ne ferme pas ses portes comme les commerces et certaines sanisettes qui ne sont plus en fonction à partir de 23h00.

Alors je sais que cela peut vous paraître stupide, ou pas GlamGlam mais pensez à la chance que vous avez… Pour vous c’est normal,il n’y a rien de fantastique à l’idée d’aller aux toilettes. Mais, prenez conscience de la chance que vous avez de pouvoir y aller au chaud et dans un lieu propre créé à cet effet.

On ne se rend pas assez compte de la chance qu’on peut avoir et nous ne profitons pas assez des plaisirs simples que nous offre la vie…

Et vous, de quel petit plaisir de quelle chance qu’on oublie trop facilement avez vous prit conscience?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *