Mon allaitement, quand tout devient évident.

Allaitement

Il y a des choses dans notre vie que l’on ne sait pas et que l’on ne saura jamais. Il y a des décisions qui se prennent à l’instant car on y avait jamais pensé ou parce que l’on ne savait pas quoi décider jusqu’au dernier moment.

Et puis il y a des choses que l’on a toujours su, qui s’imposent à nous avant même que cela n’arrive .

Ce fut le cas pour moi avec l’allaitement. Depuis gamine, je m’imaginais maman. Une envie peut-être dû à ma propre enfance et mon envie d’apporter à un petit être tout ce que je n’ai pas eu. Cette image pour moi allait de pair avec l’allaitement.

Alors quand, j’ai appris que j’étais enceinte de MllePanda, pour moi c’était une évidence. J’allais allaité.

A peine quelques minutes après sa sortie, durant notre peau à peau, Mlle a voulu prendre mon sein, avec un peu de difficulté au début.

Je tatonnais. Pendant des années je l’avais imaginé mais maintenant que c’était concret, ce n’était pas si simple.

Enfin si, cela l’aurai peut-être était si je m’étais écouté, si j’avais demandé à ce qu’on nous laisse seul tous les trois et que j’avais laissé faire nos instincts primaires.

Mais j’étais une primipare, le personnel médical bien intentionné essayais de me guider de m’expliquer les positions … Sauf que lorsque l’on a une poitrine imposante, plus grosse que la tête de bébé et qui ne ressemble en rien à la poitrine d’une jouvencelle tonique avec le téton qui pointe vers le ciel, bah ce n’est pas aussi simple que dans les livres . Ma poitrine s’écrasait contre son visage, l’empêchant presque de respirer. Plus les sages femmes essayaient de la mettre à mon sein, moins MllePanda arrivait à le prendre.

Cela me stressait un peu. Elle ne voulait pas de mon sein.

Mlle étant née à 22h40, il aura fallut attendre d’être installés tranquillement dans notre chambre, juste nous 3 et que l’amour et la nature prenne le dessus pour que MllePanda accepte enfin de téter. La position n’était pas réfléchie, et n’aurai sûrement pas eu sa place dans les livres sur l’allaitement mais c’était venu instinctivement alors que je sommnolais après presque 40h éveillée.

Et ce fut le début de 10 mois d’aventure lactée…

Mlle a pris sa dernière tétée le jour de ses 10 mois suite à ma reprise du travail. En effet, la fatigue et son goût pour la nourriture couplé à ma méconnaissance de la relactation ont eu raison de cet allaitement.

En devenant blogueuse, mon univers déjà très maternant c’est encore plus ouvert. J’ai découvert beaucoup de choses, mis des mots, des termes techniques sur des choses que j’avais fait naturellement sans savoir ce qu’il en était.

J’ai lu beaucoup de choses, partagé et échangé avec d’autres mamans sur nos expériences et même si 10 mois c’est déjà top et que le sevrage c’est fait naturellement et en douceur, une petite part de moi était triste qu’il se soit terminé.

Pourtant, même si j’ai toujours voulu allaité, je n’avais jamais envisagé un allaitement long. Enfin, pour être honnête, je n’avais jamais pensé à la durée.

Malgré le fait que l’allaitement s’imposait à moi naturellement, une part de mon esprit avait été conditionné par notre société.

Je me rappellerai toujours, je devais avoir 15-16 ans, j’étais au mariage d’un de mes oncles dans ma famille maternelle que je ne voyais quasiment jamais. Durant le repas, mon cousin qui devait avoir deux ans passé, qui marchait déjà, parlottais et qui avait passé la soirée à courir partout et piquer dans les assiettes, s’approche de ma tante lui montre le tétou et s’installe pour manger. Sur le moment, voir cet enfant qui n’avait plus rien d’un bébé au sein de sa mère, ne m’a pas parut “normal”, du moins cela me faisait bizarre.

Aujourd’hui, j’admire l’allaitement long et je sais que même si dans notre culture cela n’est pas actuellement dans les mœurs, dans d’autres pays c’est totalement normal d’allaiter un bambin.

Depuis un mois et demi, une nouvelle aventure lactée à commencé entre MiniPanda et moi.

Un allaitement que j’ai attendu avec impatience car l’expérience avec MllePanda avait été tellement magique que j’avais hâte de recommencer.

MiniPanda, contrairement à sa sœur, s’est jeté sur mon sein 15 minutes après avoir été posé sur mon ventre et ne l’a lâché qu’une heure et demi après.

Je ne sais pas si c’est parce que je me suis plus sentie en confiance et que je me suis écoutée, ou si c’est que l’équipe médicale cette fois nous a laissé faire notre vie et gérer comme on le voulait depuis notre arrivée, ou si simplement c’est que l’instinct de succion était plus présent chez Mini, mais cet allaitement a commencé mieux que je ne l’aurai imaginé.

Et j’espère qu’il durera longtemps. Même si …

Bah oui, j’adore allaiter mais c’est pas pour autant que c’est tout le temps tout beau tout rose hein 😂

J’avoue ce sont des moments magiques, des instants fusionnels qui prolongent cet échange mère-enfant construit pendant 9 mois. Des moments où l’on ne refait plus qu’un… Mais presque littéralement hein, surtout quand ce petit être et tellement goulu que tu as l’impression qu’il absorbe ta force vitale en même temps que le lait lol.

Tu vois ces montages de photo d’allaitement avec l’arbre de vie reliant maman et bébé. Bah parfois c’est totalement ça. Par moment MiniPanda tète tellement fort que j’ai l’impression qu’il va chercher du lait jusque dans mes omoplates et petit à petit je me sens me vider de mon énergie lol.

Enfin ce n’est pas tout le temps, mais souvent pendant les tétées groupées. Tu sais ces tétées qui s’enchaînent pendant quelques heures. Celles qui te bloquent, sur ton canapé les premiers temps sans pouvoir rien faire d’autre. Celles qui te donnent l’impression d’être une vache à la traite, tous seins dehors à alterner à chaque fois que bébé commence à s’énerver sur l’un pour passer à l’autre.

Puis il y a ces moments où bébé s’endort au sein. Où il lâche presque le téton… Je dis bien presque parce qu’il garde juste le bout qu’il se met à tétouiller. Ça pique, c’est désagréable mais si tu essaies de le lui enlever, tu vois bébé ouvrir les yeux et se mettre à chouiner. Alors tu le laisses faire et quand enfin il le lâche, ton téton ressemble plus au bec d’une flûte toute blanche qu’à une tétine bien rose lol.

Et il y a les nuits… Là, dans tous les cas pas de possibilités que papa prenne le relais, enfin à part si tu tires ton lait. Donc tu peux oublier les nuits complètes en alternant les “nuits de garde” avec papa.

Mais d’un autre côté, si comme moi tu pratiques le cododo et que tu as le lit de bébé collé au tien, pas besoin de te lever pour faire le bib. Tu attrapes bébé encore endormie, tu le mets au sein sans même à avoir besoin d’ouvrir vraiment les yeux.

De la même manière, tu ne te casses pas le dos avec un sac à langer de 10kg à cause de l’eau et du lait en poudre. Tu as tout sur toi h24. Tu peux donc nourrir bébé à n’importe quelle heure, n’importe où. Pas besoin de prise pour brancher le chauffe biberon ou besoin de micro-ondes. Ton lait est toujours à bonne température. Et en prime bébé a tout ce dont il a besoin pour grandir pour… Zéro euro ! Et ça, si tu es pas convaincu par le reste, ce n’est pas négligeable non ?

Bref, comme pour tout il y a des bons et des mauvais côtés mais perso, quand bébé me regarde avec ses yeux d’amour pendant qu’il téte, qu’il s’aggripe à moi comme si j’étais tout son monde… Je sais qu’il n’y a rien de plus naturel, n’en déplaisent à ceux que ça dérangent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *