La réalité VS un bout de papier.

grrsggr.jpg

En route pour l’aventure!!!

Voilà ce que je me dis sur un ton des plus positifs pour relativiser les semaines et mois à venir.

2017 année du changement, du renouveau mais surtout de l’inconnu.

Depuis dimanche, PapaPanda est officiellement au chômage de la Marine Nationale, et même si cela fait déjà presque un mois qu’il est à la maison en permissions, la nuance change beaucoup de choses.

C’est une libération (Oui, Oui ça y est, il peut chanter avec MllePanda “Libéré, Délivré” lol). Mais cette libération ne vient malheureusement pas seule.
En effet, celle ci est venue, accompagnée de ses amis appréhension, interrogation et doute et ces derniers sont doublés car d’ici peu (moins de 15 jours), je le rejoins dans cette aventure qu’est le chômage (fin de CDD).

Pour ma part, ce n’est pas un choix de fait, mais je m’en accommode très bien car, même si j’aime ce boulot, entre la route quotidienne et l’ambiance depuis quelques temps, j’avoue que ma motivation en a pris un coup (ce qui ne m’empêche pas de m’impliquer et faire correctement mon travail).

Donc voilà, l’aventure va bientôt commencée pour nous, et j’espère vraiment qu’elle ne sera pas trop jalonnée d’embûches. Bah oui, dans l’absolu , j’aime le contrôle. J’ai appris en devenant Maman à lâcher prise (par la force des choses) mais pas de là à sauter à pieds joints dans l’inconnu (courageuse mais pas téméraire la Maman Panda lol).

Nous savons pertinemment que financièrement, déjà que cela n’était pas des plus roses par mon choix de confort de vie de ne travailler qu’à temps partiel pour combler l’absence de PapaPanda, cela ne va pas s’arranger. J’ai quand même espoir que nous, nous en sortions sans trop de dégâts.

Donc voilà, recherche d’emploi activée (enfin depuis quelques temps quand même car j’ai anticipé).

Mais malheureusement, les places intéressantes sont chères et surtout rares. Et j’avoue qu’à maintenant 30 ans, j’aimerai enfin pouvoir me poser un peu professionnellement parlant ou pouvoir intégrer réellement l’éducation nationale pendant au moins une année (et non pas comme là en contrat de droit privé) afin de pouvoir prétendre aux concours internes et enfin être tranquille sur du long terme.

Quand je regarde mon CV, je me dis que pour mon jeune âge (oui, oui je suis jeune!!!), il est quand même bien fourni…

Outre un parcours de formation initiale assez léger :

formations copie

J’ai malgré tout acquis pas mal de savoir-faire professionnels au fur et à mesure de mes (trop) nombreuses expériences professionnelles…

Savoir faireEXPERIENCE copie

Ses expériences professionnelles et les personnes rencontrées au gré de mes activités m’ont également permis de pouvoir me faire plaisir à côté dans mes loisirs:

divers copie.png

Cela fait déjà pas mal de choses quand on y pense… Et pourtant tout ça n’est que la partie émergée de l’iceberg.

En effet, même si d’ici peu je vais être légalement et officiellement au chômage, j’ai malgré tout un travail plus que prenant, épuisant aussi bien physiquement que mentalement, et surtout avec des horaires dépassant toutes les limites du code du travail… Et loin du salaire minimum légal lol…
Depuis 2 ans je suis Maman. Et malgré toutes mes fonctions, mes responsabilités, mes pré-requis pour ce rôle, mes compétences et mes qualités de gestion outre le fait que cela ne soit pas prit en compte par les éventuels employeurs, ce rôle au lieu de m’apporter un plus serai en fait, presque un point noir dans ma biographie.

Non mais LOL, en quoi être Maman est un point négatif dans la vie d’une femme? Hep mon gars, j’ai envie de te dire que si tu es là aujourd’hui c’est bien qu’une femme a eu ce rôle avant moi.

Ce n’est pas parce que je suis mère que je vais être plus souvent absente qu’un(e) autre. Déjà, tous les enfants ne sont pas forcément malades toutes les 5 minutes. Puis une Maman est responsable (généralement), et organisée. Elle a besoin de ce travail. Tout d’abord d’un point de vue financier, car oui il faut bien gagner sa vie pour payer les factures tout comme toi et un enfant en plus cela coûte cher. Mais, elle a aussi besoin de travailler pour sa santé mentale. Même si certaines mères sont ravies d’être maman à temps complet, elles reconnaissent souvent que les interactions sociales et professionnelles sur des sujets loin du monde de la maison et de la petite enfance, ça manque.

Personnellement, depuis que je suis maman j’ai été absente au travail 3 fois (en 2ans).

Une fois car MllePanda été malade et que j’avais passé la nuit aux urgences avec elle a plus de 41°C de fièvre.

Une journée pour préparation de mon concours.

Et une journée, il y a 15 jours, quand je me suis fait casser la voiture (et que j’ai enchaîné les merdes toute la journée).

Bref, j’ai été absente 3 fois, dont une seule fois à cause de mon rôle de Maman contre une vingtaine de fois pour un gars qui travaillait avec moi et qui bizarrement avait souvent une gastro le lundi matin (le pauvre, c’était vraiment une petite nature LOL).

Dans l’univers professionnel, être mère est un point négatif et pourtant les compétences et savoir-faire personnels acquis grâce à cette expérience sont nombreux:

Mamanpanda copie

Il y a quelque temps d’ailleurs, j’avais vu une vidéo sur Youtube, très représentative du rôle de maman et du fait que les gens ne réalisent pas tout ce que cela implique.

Perso, j’ai pleuré lol (bon ça change pas beaucoup de d’habitude lol).

 

Tout ça pour dire que, d’ici peu il va falloir que je trouve un deuxième travail, un travail qui sera sûrement bien moins prenant et épuisant que celui que je vis au quotidien mais qui, bizarrement, et plus compliqué à obtenir et pour lequel on demande des qualifications beaucoup plus strictes (parfois je me dis quand je vois les faits divers que c’est pour être parents que l’on devrait demander des qualifs, pas pour gagner sa vie bêtement assis derrière un bureau, bref…).

Un emploi pour lequel toutes mes compétences et capacités ne seront pas étudiées simplement car elles ne sont pas inscrites sur un papier certifié d’état.

Aujourd’hui, je compte les jours avant la fin de mon contrat. Je croise les doigts pour avoir une des places que je convoite. Je relativise et ne stresse pas. Je vis sereinement cette attente et cette incertitude simplement car mon stress quotidien ne laisse plus de place à ce stress extérieur.

Je ne connais pas mon avenir, notre avenir. Je ne sais pas où nous serons dans quelques mois et encore moins dans 10 ans. Mais, je sais qui je suis aujourd’hui et où j’en suis dans ma vie. Je sais de quoi je suis capable même si cela n’est pas écrit noir sur blanc.

Mais je sais surtout, que quoi qu’il en soit cela ne changera pas grand chose.

La suite… Je l’attends. Ma boite mail est ouverte, tout comme mon esprit. Et je souris à la vie.

4 réflexions sur “La réalité VS un bout de papier.

  1. GToch dit :

    Je Vous souhaite que tout se passe au mieux.
    La prise de risque est présente à chaque changement, mais bien souvent elle en vaut largement la peine !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *